En géomancie Tristitia assombrit votre avenir et fait dire au médium que le découragement et la peine prennent le dessus.

Géomancie : Tristitia et son interprétation en tirage géomantique

En Géomancie Tristitia est synonyme de grande peine. Figure géomantique négative, elle est accablante en tirage quotidien. Lorsque le médium doit l’interpréter, elle lui évoque du découragement et de l’abattement sous couvert de mélancolie. Découvrez les interprétations possible pour votre avenir quand Tristitia s’impose dans votre tirage de géomancie.

Dans un tirage de géomancie Tristitia est la figure qu’on cherche à éviter. Avec elle, la joie qui caractérise sa figure opposée Laetitia n’a plus le droit de citer. Tristesse et déception sont appelées à marquer votre destinée, au moins pour un temps.

Vous l’aurez alors deviné, le médium qui interprète votre tirage géomantique sous le prisme de Tristitia y voit tristesse, déception et mélancolie. Il faut dire que c’est tout simplement l’une des figures les plus redoutées avec Carcer. Mais au fait, savez-vous reconnaître Tristitia ?

Comme toujours il faut partir d’un quatrain de géomancie. Cela consiste à exécuter 4 lignes de traits ou de points en pensant à votre question. Chaque ligne représente une partir de la figure géomantique : la tête, le cœur, le ventre et les pieds.

Pour savoir si Tristitia est la figure qui résulte de ce tirage, vous allez compter les points de chaque ligne. S’ils sont pairs, on retient la valeur 2, s’ils sont en nombre impair, on retient 1.

Pour Tristitia les décomptes obtenus aboutissement sur la suite pair, pair, pair, impair soit 2,2,2,1 comme le montre l’illustration ci-dessus. L’image est assez caractéristique puisqu’elle symbolise un vase qui se remplit jusqu’à déborder. C’est ce qui fait de Tristitia une figure réputée malveillante en géomancie.

Signification de Tristitia en Géomancie

Normalement Tristitia n’est jamais seule dans un tirage de géomancie. Sauf bien sûr à pratiquer le tirage quotidien de géomancie. On ne produit alors qu’un seul quatrain pour donner naissance à une figure géomantique qui symbolise le climat de la journée.

Avec Tristitia qui domine votre quotidien, une épreuve semble être au rendez-vous. Peine ou désillusion, les émotions submergent et contrarient le consultant dans les heures à venir. Heureusement, votre destin pourra s’incarner dans une autre figure le lendemain…

Reste que c’est surtout par le biais de l’écusson de géomancie que le médium répond à une question posée. On demande alors au consultant de produire 4 quatrains, soit 16 lignes qui vont faire naître 4 figures de géomancies dénommées mères.

Tristitia peut alors sortir à ce niveau mais également bien après car ces mères vont donner naissance à d’autres figures de géomancies. Des filles, des nièces, des témoins et des juges vont venir compléter l’écu de géomancie grâce à des additions géomantiques. Tristitia a même le loisir de se répéter à plusieurs endroits le tirage en écusson.

Dès lors, son influence sur la réponse apportée au consultant sera grandissante. Est-ce pour autant le signe qu’il n’y a pas de lueur d’espoir ? Pas exactement ! En géomancie comme en astrologie, les figures prennent place dans des Maisons géomatiques. L’interaction qui se créée alors entre la figure Tristitia et la Maison transitée peut atténuer son effet ou l’amplifier.

Ces maisons sont par ailleurs des secteurs de vie bien précis dont seules certaines font écho à la question du consultant. Même si la présence de Tristitia dans l’écu de géomancie n’est pas souhaitable, son effet peut dès lors ne pas avoir d’emprise direct sur la réponse. Ce travail de synthèse réaliser par le médium permet d’être fixé et quand bien même un doute persiste, des maisons supplémentaires (17, 18 et 19) et aussi le tirage rapide de la Claire de géomancie permettent de trancher.

Pour résumé dites-vous que Tristitia est contrariante et peinante au point que l’on sent poindre l’échec. Heureusement la géomancie est un art divinatoire de court terme. Il sera toujours temps de reposer la question d’ici 3 mois pour en connaître l’évolution. Quant à la durée qu’évoque Tristitia elle-même, retenez la valeur de 12 mois complet, le temps d’oublier une contrariété en somme !

Capricorne ascendant Gémeaux, né le jour des rois. Tire les cartes depuis 1995 et pratique aussi la géomancie. A toujours sur lui son Oracle de Belline et des tarots plein son bureau. Signe particulier ? Également Dragon de feu, qu'on se le dise !

Et si vous me demandiez mon avis sur votre tirage ?

Laisser un commentaire

En publiant, j'accèpte l'enregistrement de mon nom et de mon e-mail.