Qui est l'As d'Épée du tarot de Marseille ? En sa présence, les tarologues ont tendance à prédire que vous allez tirer votre épingle du jeu.

Tarot de Marseille : As d’Épée et son interprétation en tirage de cartes

L’As d’Épée du Tarot de Marseille est un arcane mineur qui vous permet de tirer votre épingle du jeu. Le tarologue y vois souvent l’image d’un passe-partout qui ouvre les portes de la destinée. Comme chaque carte du tarot divinatoire, l’As d’Épée a aussi des côtés plus sombres. C’est le cas quand cet arcane mineur sort renversé, que cherche-il alors à vous prédire ?

Dans le tarot de Marseille l’As d’Épée est un atout que les médiums voient d’un bon œil. Cet arcane mineur qui ouvre la famille d’épée est donc de bon augure dans un tirage, comme les autres As du jeu. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je vous conseille de pratiquer le tirage en croix avec les As du tarot de Marseille.

Car si vous avez sorti l’As d’Épée dans votre tirage du tarot, c’est que vous jouez de chance ! Il serait dommage de passer à coté d’une telle prédiction pour votre avenir. Vous l’avez peut-être remarqué, l’illustration de cet As montre une épée massive que l’on tient bien en main : c’est la promesse de dominer une situation.

Ainsi, quand l’As de Bâton vous permet de taper fort sur la table pour imposer votre autorité, l’As d’Épée du tarot de Marseille en appelle pour sa part à la ruse. Il y a un aspect tactique qui émane de cette carte du tarot, c’est pourquoi le tarologue vous conseillera toujours d’être stratège en sa présence.

Certes, ce n’est pas encore le Graal qui assoit définitivement votre autorité mais tout de même le signe qu’une bataille est remportée, particulièrement si la Roue de Fortune lui est associée. Et comme les conflits ne sont jamais sans conséquence, l’As d’Épée du Tarot de Marseille est aussi une carte qui véhicule des interprétations plus sombre…

Interprétation de l’As d’Épée du Tarot de Marseille

N’y-a-t-il vraiment rien à craindre de cet arcane mineur qui porte le chiffre 1 ? Pour le voyant il est difficile d’ignorer le côté tranchant de la lame de l’As d’Épée. Après tout, nous somme en présence d’une arme qui pourrait se retourner contre nous.

Dans votre tirage du tarot, c’est particulièrement le cas lorsque l’As d’Épée sort renversé ou à une place du tirage divinatoire qui est défavorable à la destinée du consultant ou de la consultante. Pour le tarologue il en va de même lorsque l’arcane mineur se présente en position 2 du tirage en croix du tarot de Marseille.

Celui ou celle qui consulte le tarot divinatoire est alors vu·e comme une victime plutôt qu’en conquérant. L’attaque et la violence dont il est question peuvent alors être dirigées à son encontre et le / la desservir complétement. Il n’est alors plus question de victoire mais bel et bien de défaite.

Cette position de victime qui transparait de l’As d’Épée renversé notamment amène les voyants à envisager des pistes assez précises sur l’avenir qui s’annonce. Et, bien que victime dans cette affaire, l’interprétation des tarots ne conduit pas nécessairement à démasquer un ennemi.

En effet, l’As d’Épée est aussi un arcane qui fait de nos propres échecs personnels. C’est pourquoi le consultant pourrait n’être que la victime de lui même dans cette affaire. Les tarots se font alors l’écho d’une blessure résultant d’une maladresse. D’ailleurs, cette plaie est à entendre au sens propre comme au sens figuré.

Au-delà de l’amour propre contrarié qui émane parfois de l’As d’Épée mal placé dans un tirage, il faut aussi garder à l’esprit que ce glaive n’est pas qu’une arme blessante.

Symboliquement il peut incarner un outil réparateur capable d’annoncer une opération chirurgicale. Preuve une fois encore s’il en fallait que le tarot divinatoire est en mesure de suggérer aux tarologues tout un tas de situations qui aident à prédire l’avenir.

Ces prédictions positives peuvent s’imposer en associations de cartes avec d’autres arcanes majeurs. Malgré son statut particulier avec les épées, la Roue de Fortune n’est pas l’unique arcane qui stimule l’As d’Épée. Vous pouvez en effet faire dialoguer les 46 arcanes mineurs avec les 22 arcanes mineurs, il suffit pour cela de confronter leurs mots clés.

Capricorne ascendant Gémeaux, né le jour des rois. Tire les cartes depuis 1995 et pratique aussi la géomancie. A toujours sur lui son Oracle de Belline et des tarots plein son bureau. Signe particulier ? Également Dragon de feu, qu'on se le dise !

Et si vous me demandiez mon avis sur votre tirage ?

Laisser un commentaire

En publiant, j'accèpte l'enregistrement de mon nom et de mon e-mail.