Oracle Belline : et s’il devait accueillir des cartes supplémentaires ?

L’Oracle Belline est un jeu de 53 cartes mais seules 49 sont marquées par une planète du septénaire. Depuis la création du tarot divinatoire du Mage Edmond, l’astrologie a connu une mise à jour avec la découverte de nouvelles planètes dans notre système solaire. D’où l’idée d’imaginer un Oracle Belline avec des cartes dédiées à Uranus et Neptune. Voici l’ébauche de ce que pourrait être les cartes 54 à 66 de l’Oracle Belline…

planètes du système solaire
Les planètes du septénaire marquent l'Oracle Belline de leur empreinte. Et si Uranus et Neptune s'invitaient aussi dans ce tarot divinatoire, à quoi ressemblerait-il ?

L’idée d’un Oracle Belline avec des cartes supplémentaires n’est bien sûr pas du goût de tout le monde ! Les tarologues puristes diront sans doute que la structure de ce jeu de cartes suffit à répondre à tout type de question et d’établir des prédictions en phase avec notre temps. Cette pensée est tout à fait entendable et ce n’est d’ailleurs pas dans l’optique de combler les absences de ce tarot divinatoire que cette idée a germé dans mon esprit.

Comme vous le savez, l’Oracle Belline est très marqué par l’astrologie. Prédire la destinée grâce à la position des planètes n’en reste pas moins un art divinatoire à part entière à qui l’on peut concéder une qualité : celle de ne pas être resté figé dans le temps. L’astrologie a su en effet faire son aggiornamento au fil des découvertes de l’homme. Uranus, Neptune puis Pluton ont ainsi rejoint la liste des planètes que l’on considère dans un thème astral.

Mais s’agit-il seulement de s’adapter à la science ? Je ne le pense pas. Si tel était le cas, les astrologues modernes auraient abandonné Pluton depuis que les astronomes lui ont finalement retiré son statut de planète à part entière. La démarche est donc tout autre. Pour ma part, j’y vois la nécessité d’ancrer les arts divinatoires dans notre temps et de se les approprier. Il en va de même lorsqu’on se pose la question de personnaliser son jeu de cartes. L’idée d’imaginer des nouvelles cartes pour l’Oracle Belline n’est donc pas totalement décalée.

Après un certain temps de réflexion et d’observation, j’ai donc imaginé de nouvelles cartes qui prendraient la suite de la dernière série du jeu, celle de Saturne. Les cartes 53 à 59 seraient placées sous l’influence d’Uranus et les cartes 60 à 66 seraient gouvernées par Neptune. Pour respecter l’équilibre du jeu, on trouverait aussi bien des cartes positives (+), négatives (-), que neutres (N). Voici ce que donnerait cette version étendue de l’Oracle de Belline à 66 cartes (67 si on compte la carte bleue) et leurs significations en tarologie

Si Uranus avait son mot à dire dans l’Oracle Belline

Planète associée au signe du Verseau, Uranus incarne les grands changements, l’inattendu, la sidération aussi. Les cartes sous influence de cette planète doivent donc être en mesure prédire des bouleversements , pour le meilleur et pour le pire et aussi nous faire prendre conscience de l’inconnu et de l’imprévisible.

53 Abandon (-) : C’est le renoncement, la perte, le détachement. Par contrainte ou nécessité il s’opère en nous laissant toujours un goût amer. Pourtant il est une condition sine qua non pour nous permettre de réaliser notre destinée.

54 Renversement (N) : C’est un coup de théâtre qui nous laisse sans voix… Qui aurait pu croire que les événements prendraient une telle tournure ? Les oracles prédisent alors un futur que personne n’aurait osé imaginer.

55 Ouroboros (+) : Symbole de l’éternellement recommencement, l’Ouroboros est ce serpent qui se mord la queue et forme ainsi un cercle. L’équilibre globale est ici préservé et l’inattendu est relégué au rend de secousse qui ne parvient pas à ébranler le consultant. C’est la continuité assurée.

56 Ébullition (+) : C’est à la fois un bouillonnement de la pensée et une période propice à l’avènement d’un nouveau monde. Cette effervescence est le point de départ des grandes révolutions, il est à l’image de l’instant qui précède le big bang qui donne naissance à l’univers.

57 Abysse (-) : En eau trouble, il est difficile de savoir où l’on met les pieds (ou les nageoires ). La lumière fait ici défaut au point où il apparait nécessaire de se fier à son intuition. C’est le moment de s’en remettre à son 6ème sens.

58 Énigme (N) : Voici une situation qui sort de l’ordinaire au point d’apparaitre incompréhensible. À ce stade, l’explication demeure un mystère mais on imagine qu’à proximité de la carte de la Destinée qui représente une clé, ce mystère pourrait être percé.

59 Déluge (-) : Tel un ras de marée, cette pluie diluvienne ne cessera pas avant d’avoir tout immergé. Au sens figuré, comment ne pas y voir un trop plein d’émotions qui viendrait recouvrir les vestiges d’un passé impossible à ressusciter ?

Si Neptune devait s’inviter dans l’Oracle Belline

Planète associée au signe des Poissons, Neptune se fait l’écho de nos aspirations et de nos rêves. Le monde imaginaire et intime qui nous habite est amené à transparaitre dans ces cartes. La subjectivité et les émotions ont également leur place dans cet univers tinté de spiritualité.

60 Anamorphose (-) : Si la loupe sert à y voir plus clair, l’anamorphose elle est un prisme qui déforme la réalité. On pourrait alors se méprendre sur une intention ou se fier à tort sur une apparence qui ne reflète en rien la vérité.

61 Rêverie (+) : Cette carte fait écho à l’imaginaire qui sommeille en chacun de nous. Il s’agit à la fois du premier et du dernier lieu où l’individu est libre de s’inviter une vie. Charge aux autres cartes de la mettre ou non en mouvement.

62 Perfection (+) : L’idéal est au centre des préoccupations. Portée par l’envie de faire de son mieux, le consultant parvient ici à sublimer sa pensée et ses réalisations. L’adéquation entre le rêve et la réalité est alors totale.

63 Hiatus (-) : C’est le passage à vide, l’écho qui ne se fait plus entendre et aussi le manque d’inspiration. La carte annonce aussi les contradictions entre la pensée et les actes.

64 Supplique (+) : Carte mystique, telle une prière la supplique en appelle à l’autre monde, au dialogue avec l’au-delà, à la connexion avec ceux qui veillent sur nous. C’est une demande d’aide qui a toutes les chances d’être entendue.

65 Éphémère (N) : Fut-il précieux ou oppressant, cet instant n’est pas appelé à durer dans le temps. Il peut aussi bien s’agir d’une lubie passagère que d’une bonne idée que l’on laisse filer.

66 Clair-Obscur (N) : Il y a du bon et du moins bon ! Cette carte vient nous rappeler que l’équilibre et le juste milieu restent des visions de l’esprit humain. En ce bas monde, l’équilibre parfait n’existe pas mais cela ne doit pas nous empêcher de relativiser.

Dessiner ses propres cartes divinatoires

Dessiner ses propres cartes divinatoires est sans doute le stade ultime pour celle ou celui qui est passionné·e par les tarots. C’est l’occasion de se créer un outil à sa mesure et de renforcer ainsi le lien qu’il existe entre un jeu de cartes et son propriétaire.

Ici la démarche est tout autre puisqu’il s’agit de prolonger un outil déjà existant. L’exercice est d’autant plus complexe qu’il nécessite de fondre ces 14 nouvelles lames dans le jeu existant et ce, sans que l’on puisse en distinguer les deux strates. Sans doute faut-il en passer par une création globale, c’est à dire en reproduisant fidèlement les cartes déjà existantes afin qu’elles forment un tout avec les nouvelles cartes de l’Oracle Belline.

Ce projet titanesque nécessite d’avoir des qualités artistiques qui me font clairement défaut mais qui sait, avec le temps, cet Oracle Belline étendu verra peut-être le jour grâce à une collaboration. N’hésitez pas en tout cas à vous approprier ce concept, par exemple en imaginant vos propres cartes supplémentaires ou en rajoutant une série consacrée à Pluton.

Capricorne ascendant Gémeaux, né le jour des rois. Tire les cartes depuis 1995 et pratique aussi la géomancie. A toujours sur lui son Oracle de Belline et des tarots plein son bureau. Signe particulier ? Également Dragon de feu, qu'on se le dise !

Laisser un commentaire

16 − trois =