Les cartes de la Guerre de Troie du Grand Lenormand ou les épreuves de la vie

La Guerre de Troie est la deuxième division du Grand Lenormand. Les cartes de cette famille symbolisent le droit du fort sur le faible, c’est à dire les épreuves de la vie. Quelle interprétation faire des cartes de la Guerre de Troie dans un tirage du Grand Lenormand ?

Avec 9 cartes au total, les difficultés qu’annoncent La Guerre de Troie du Grand Lenormand sont en apparence plus nombreuses que les bonnes nouvelles portées par les 6 cartes de La Toison d’Or. Rien d’étonnant alors d’y retrouver plusieurs cartes de Pique dont la réputation est toute faite en cartomancie : ce sont en effet des cartes d’épreuves. Elles illustrent ainsi parfaitement la thématique du droit du fort sur le faible dans le Grand Lenormand dont la Guerre de Troie se fait l’écho.

Tout n’est cependant pas aussi dramatique avec cette famille de cartes du Grand Lenormand. Certaines d’entre elles constituent même un appui et une protection qui permet de triompher plutôt que de sombrer. Après tout, avec La Guerre de Troie du Grand Lenormand, il est aussi bien question de vainqueurs que des vaincus. Si seulement nous pouvions choisir notre camp !

La Guerre de Troie du Grand Lenormand : les cartes positives dans un tirage

Avant de disséquer chacune des cartes de la Guerre de Troie en détail, sachez que le Valet de Carreau représentant Ulysse déguisé entrant dans la cour de Lycomède est un atout dans le Grand Lenormand : il représente en effet la ruse et l’intelligence. La carte est forcément appréciée lorsqu’elle sort dans un tirage. Qui pourrait en effet s’en passer dans les affaires, le travail ou même lorsqu’il est question d’amour ?

Autre carte positive en soi, le 2 de Pique du Grand Lenormand qui représente les grecs qui consultent le prophète Calchas : c’est le signe d’une protection, d’un conseil avisé. Là encore nous serions bien inspiré d’entendre cet avis lorsque cette carte de la Guerre de Troie apparait dans un tirage.

Mais attention, dans Le Grand Lenormand, ce n’est pas toujours le Grand Sujet qui est à considérer dans votre tirage. Ainsi, le Petit Sujet de droite du 2 de pique, le bouclier et les armes, conduisent irrémédiablement à une lutte. Serez-vous forcément le perdant ? Le reste du tirage saura nous renseigner sur l’issue de ce combat.

La Guerre de Troie du Grand Lenormand : les cartes négatives négatives dans un tirage

À l’opposé, la Guerre de Troie comporte des cartes en apparence foncièrement mauvaises. C’est par exemple le cas du 6 de Pique du Grand Lenormand avec le Cheval de Troie qui entre dans la forteresse : c’est signe d’hypocrisie et de mensonge.

Les autres Cartes de La Guerre de Troie du Grand Lenormand
Les autres Cartes de La Guerre de Troie du Grand Lenormand

Même constat concernant le 6 de Trèfle du Grand Lenormand avec Pâris affrontant Ménélas, c’est le signe d’une dispute menant à l’empoigne. Mais là encore, il faudra déterminer si votre tirage vous conduit bien à considérer le Grand Sujet. Dans le cas où l’attention doit se porter sur le Petit Sujet de droite, la carte deviendrait positive. L’enlèvement de Palladium par Ulysse et Diomède signifiant que l’on parvient à ses fins.

La Guerre de Troie : Grand Sujet ou Petit Sujet ont des sens opposés

Les autres cartes appartenant à La Guerre de Troie dans le Grand Lenormand sont le 8 de Pique, le 9 de Pique, le 5 de Trèfle, le 10 de Trèfle et la dame de Carreau. Comme vous l’avez compris, interpréter ces cartes nécessite un bon discernement puisque d’un sujet à l’autre, les sens sont opposés.

La règle à respecter pour interpréter les cartes tirées est celle présentée dans le tirage simple du Grand Lenormand. Lorsque la carte est centrale, on interprète toujours le Grand Sujet. Si la carte est située de part et d’autre de la carte centrale, on interprète alors son Petit Sujet. Pour ne pas se mélanger retenez ceci : on interprète toujours le petit sujet qui touche la carte centrale.

avatar
1200
  S’abonner  
Notifier de