Tirer les cartes et reposer la même question, erreur ou bonne idée ?

Lorsque l’on choisit d’interroger son jeu de cartes en lui posant une question précise, cela implique également que l’on accepte de recevoir la réponse que le tirage nous donne. En cas d’incompréhension ou de rejet de la sentence, la tentation est grande de reposer la même question. Mais est-ce vraiment un bonne idée en cartomancie ?

Après tout, pourquoi ne pas demander aux cartes de confirmer ce qu’elles annoncent ? Pourquoi ne pas exiger une lecture différente de la situation pour la rendre plus claire ? Plus claire ou plus acceptable ? C’est à mon sens de ce côté là qu’il faut creuser pour justifier cette pratique qui consiste à retenter sa chance en espérant un tirage plus clément.

Pourquoi il n’est pas nécessaire de reposer une même question à vos cartes en refaisant un tirage

Il y a deux façons de tirer les cartes, en posant une question précise à son jeu ou en laissant le jeu s’exprimer sur ce qu’il a nous dire. Ces deux méthodes ont toutefois un point commun à mon sens : dans les deux cas il y a une question. Vous ne l’aviez jamais remarqué ?

Dans le premier cas, la question est révélée par les mots que nous formulons alors que dans le second cas, la question reste enfermée dans notre esprit. Le constat, c’est que dans les deux cas il y a bien une interrogation qui nous pousse à tirer les cartes pour y lire une réponse. Dès lors, reposer la même question ne serait donc pas une erreur mais simplement inutile.

Tirer les cartes en demandant des réponses supplémentaires plutôt que de reposer la même question

Inutile, c’est en effet le mot qui convient lorsque l’on se borne à poser la même question en cartomancie. La réponse à un tirage étant donnée, l’idée n’est pas de revenir en arrière mais bien d’avancer. Sans l’ignorer, il convient donc de mettre la question de côté.

Pour ce faire, je vois au moins deux façons de procéder. La première, aller plus loin dans son tirage. Cela consiste à demander un complément d’informations, c’est à dire recouvrir votre tirage avec des cartes supplémentaires. La seconde méthode consiste à faire un nouveau tirage de cartes. Il n’est alors pas nécessaire de reposer la même question. Souvenez-vous, vous avez un sujet précis en tête. Les cartes tirées seront le prolongement du tirage précédent et le reflet de votre préoccupation.

avatar
1200
  S’abonner  
Notifier de