Quand le petit Lenormand se trompe : prédiction erronée ou mauvaise interprétation ?

Il arrive parfois que votre petit Lenormand se trompe ? C’est en tout cas l’impression que vous avez. Mais est-ce vraiment votre jeu de cartes qui s’est planté ou êtes-vous passé à coté de l’interprétation de votre tirage divinatoire ? Le retour d’expérience et l’analyse sur le long terme démontre que votre jeu est rarement en cause. Il est aussi recommandé de fiabiliser vos prédictions, découvrez comment procèdent les voyants.

cartes du petit lenormand et ses prédictions
question et réponse avec les cartes : en voyance les tarots donnent parfois l'impression que la prédiction est fausse, que faire ?

La tarologie avec le Petit Lenormand est-elle une science exacte ? C’est la question que tout un chacun est amené à se poser après avoir constaté que la prédiction donnée ne s’est pas réalisée. Plusieurs explications à cela mais avant de creuser le sujet, rappelons que la pratique des tarots n’est pas une science mais un art divinatoire. Comme tout art, la tarologie souffre et s’accommode de ses imperfections et des nôtres.

Trop souvent, le consultant met de côté le rôle sous-jacent d’un tirage divinatoire pour se focaliser sur la réponse. Le but bien légitime est en général de savoir si tel ou tel événement va se produire comme on l’entend. Et pourtant un jeu de carte comme le petit Lenormand est aussi là pour prodiguer des conseils visant justement à vous accompagner dans une direction.

C’est une manière de vous rappeler que rien n’est inéluctable et que vous gardez la main sur votre destinée. Alors oui, on peut avoir la sensation que le jeu s’est trompé, que sa prédiction ne s’est pas réalisée. Mais souvent ce constat est la conséquence même de l’interprétation qui est faites des cartes car elle nous influence. Explications…

Quand une prédiction déçoit ou conforte

C’est arrivé à tout le monde, il est fréquent qu’une prédiction du Petit Lenormand conforte ou déçoive. Dans les deux cas, le consultant opère une prise de conscience que l’on pourrait résumer ainsi : il s’accommode de l’interprétation des tarots ou bien, il va mettre en œuvre les actions nécessaires à la prise en main de son destin.

Cette expression du libre arbitre prend alors l’allure d’une volonté irréfragable à même de contrecarrer les prédictions d’un tirage divinatoire. Il n’y a rien d’illogique à cela, d’ailleurs le conseil du petit Lenormand que l’on peut lire dans chaque tirage invite précisément à lâcher prise ou enfoncer des portes. C’est ainsi que vous trouvons le moyen de démentir des prédictions. Mais ce n’est pas la seule raison qui explique ces décalages en voyance.

Le temps se joue parfois des prédictions

Si la temporalité est le sujet qui anime de nombreux tirage divinatoire, les médiums ne sont pas toujours focalisés sur la question des délais. C’est pourquoi quand le consultant lui-même n’est pas curieux de connaître l’échelle du temps de ses prédictions, le jeu de cartes est capable d’exprimer des éléments qui ne font pas sens sur l’instant.

Il n’est ainsi par rare d’être confronté à une annonce qui nous semble absurde, contraire à la logique des choses ou même totalement fausse à court terme. Avec du recul cependant, il est fréquent que les cartes d’un tirage divinatoire se rappellent à nous. C’est là une autre règle de la cartomancie à avoir en tête : ce qui parait faux sur le moment peut s’avérer vrai dans le temps.

L’erreur d’interprétation en tarologie

prédictions 3 cartes
Un tirage à 3 cartes suffit pour faire plusieurs prédictions, le tout est d’y voir clair pour ne pas se tromper.

Peut-on parler d’erreur de la part du voyant quand une prédiction n’est vraiment pas en phase avec la réalité des événements ? Ce n’est pas un sujet tabou et toute personne attirée par les cartes a déjà été confronté à cette sensation de s’être trompée. S’il est possible de mal comprendre le message des cartes, c’est aussi parce que chaque carte du tarot est porteuse de significations diverses et variés.

Agencées ensemble, les lames qui sortent du jeu nécessitent un travail d’analyse et de synthèse qui en appelle à l’intuition ou au don de voyance. La concentration a-t-elle fait défaut ? La communication était-elle mauvaise ? Ce sont des possibilités. Mais n’oublions pas que le tirage est aussi la conséquence du choix des cartes. Cela pose alors une autre question tout aussi intéressante : consciemment ou inconsciemment, le consultant avait-il besoin d’exprimer quelque chose de plus important ?

Parce que le risque d’être confronté à cette situation existe, je conseille toujours de noter la question posée, les cartes et l’analyse qui en a été faite. Il sera toujours temps d’y revenir pour comprendre quelle était le message que les cartes cherchaient en réalité à nous faire passer.

Quand les cartes décident du sujet du moment

Vous le savez sans doute, il n’est pas toujours utile de poser une question à votre petit Lenormand. Certes les consultants et consultantes sont souvent traversés par des interrogations précises et le rôle des tarologues est bien sûr d’y répondre. Ce cadre peut néanmoins contribuer à cette sensation d’être confronté à de mauvaises réponses.

La solution peut alors consister à commencer la consultation des cartes en se détachant de la question. Le but est d’évacuer les sujets qui auraient tendance à brouiller les réponses que l’on attend lorsque l’on pose une question ciblée aux oracles. Une autre approche consiste à débuter le tirage en remontant au niveau de la thématique d’une question.

Par exemple, plutôt que demander directement à votre petit Lenormand ce que vous devez faire pour trouver l’amour, commencez simplement par sonder le domaine en question : qu’y-a-t-il a dire sur ma situation sentimentale ? Pour la cartomancienne, c’est aussi l’occasion de faire la synthèse de ces deux tirages, de gagner en précision dans ses prédictions et d’éviter une prédiction erronée.

Capricorne ascendant Gémeaux, né le jour des rois. Tire les cartes depuis 1995 et pratique aussi la géomancie. A toujours sur lui son Oracle de Belline et des tarots plein son bureau. Signe particulier ? Également Dragon de feu, qu'on se le dise !

Laisser un commentaire

17 + dix-huit =