Tarologie et associations de cartes : comment les interpréter ?

Les associations de cartes sont en tarologie une façon de préciser la signification d’une carte. Quand deux cartes se rencontrent, le tarologue disposent d’un indice supplémentaire sur l’évolution d’une situation. Découvrez comment cette approche des tarots qui vous permet d’affiner vos prédictions.



tirage de cartes
En tarologie, les associations de cartes permettent d’en apprendre plus sur votre avenir…

Dans un tirage du tarot il n’y a pas que la position d’une carte qui est en mesure d’influence sa signification. La proximité des lames entre elles crée un environnement particulier qui fait que ces arcanes subissent leurs influences respectives.

C’est sous cet angle qu’il faut aborder les associations de cartes en tarologie, concept qui permet de préciser de quoi est fait votre avenir. Quel que soit le tarot divinatoire qui a votre préférence, il est possible de fixer une règle simple pour interpréter ces rencontres.

Une carte qui en recouvre une autre

Une association de cartes, c’est d’abord une carte qui vient se superposer sur une autre carte. Cela implique un tirage divinatoire en deux temps. Au premier tour, le voyant analyse les cartes séparément et, pour obtenir une précision, il va demander au consultant de recouvrir le jeu.

Cette étape est facultative mais comme vous l’avez compris, elle permet de préciser la prédiction en donnant de la perspective. Afin de ne pas se perdre dans les méandres des interprétations, je vous recommande de ne pas recouvrir la totalité du tirage.

Les tarologues ont une approche ciblée qui consiste à recouvrir la carte qui les laisse dubitatifs. Ce peut-être la carte réponse ou la carte conseil par exemple. À présent nous allons voir que des associations de cartes se sont formées avant même de rajouter des cartes…

Les cartes voisines s’influencent

C’est étonnant mais il n’est pas nécessaire de tirer des cartes en plus pour former des associations de cartes ! L’approche constitue alors à tenir compte des proximités immédiates entre les lames déjà présentes. Ce qu’on appelle associations de cartes repose alors sur des rencontres.

Il convient toutefois de vous astreindre à quelques règles pour ne pas partir dans toutes les directions, prenons l’exemple du tirage en croix. D’abord il faut savoir qu’une association fait sens à partir du moment où elle suit l’ordre de retournement des cartes.

Ensuite, et cela tombe sous le sens, les cartes en question doivent nécessairement se toucher par un même coté. Si vous connaissez le tirage en croix de l’oracle Belline, la carte réponse (position 4) et la carte évolution (position 5) cochent ces deux cases. C’est pourquoi il est possible de les interpréter comme une association de cartes.

Et puis il y a un autre cas flagrant, c’est celui de la coupe qui précède votre tirage : les cartes sont face à face et forment de fait une association de cartes. Reste à déterminer qui influence qui dans ce duo…

Ordre d’influence des cartes

Une association de cartes revient à utiliser les mots clés d’une lame pour former une phrase. L’ordre de tirage de cartes détermine le poids des mots et aide ainsi à préciser la prédiction.

– la première carte est celle qui pèse de tout son poids au coeur de l’association de cartes. Elle indique une ligne directrice.

– la deuxième carte est un complément d’information qui oriente ou précise le contexte.

En voyance, il arrive qu’une association de cartes vous parle sans détour, en s’affranchissant de cette règle. Il faut évident faire confiance à votre intuition car l’exercice de divination s’appuie aussi sur les images, les couleurs et les idées qu’elles font jaillir dans votre esprit. D’une certaine façon, on pourrait dire que l’association de cartes opère alors comme un rêve étrange que la voyante parvient à interpréter en s’affranchissant de toute règle.

La méthode sujet et complément

Toujours en gardant à l’esprit qu’il y a un ordre dans une association ou une rencontre de carte, le tarologue part du principe que la première carte pose le sujet. À ce titre, est elle en phase avec sa signification initiale. Reste qu’une même carte offre souvent un panel de nuances… C’est là que la seconde carte va permettre de cerner une prédiction.

Car bien qu’accessoire, la deuxième lame est un complément d’information que l’on peut comparer à un adjectif, un complément d’objet ou un substantif.

Prenons un exemple avec l’Oracle Belline pour illustrer cette approche :

Dans votre association de cartes, la carte principale est l’Infortune et la carte secondaire est la Grâce. Si vous vous arrêtez à la première carte, vous pourriez être tenté de prédire une difficulté, une épreuve, un poids qui vous accable. Avec la Grâce cependant, le médium entend que l’on vient vous en sauver. La prédiction est donc que le ciel vous extirpe de votre malheur.

À l’inverse, si l’ordre des cartes est inversé (la Grâce associée à L’infortune), la cartomancienne est amenée à prédire que le ciel vous envoie une rude épreuve.

Aide pour interpréter les associations de cartes

Retrouvez les interprétations des associations de cartes et les méthodes de tirages pour les oracles et tarots suivants :

 

Capricorne ascendant Gémeaux, né le jour des rois. Tire les cartes depuis 1995 et pratique aussi la géomancie. A toujours sur lui son Oracle de Belline et des tarots plein son bureau. Signe particulier ? Également Dragon de feu, qu'on se le dise !

Laisser un commentaire

17 − 2 =