Kartomanta : le tirage des tarots et des oracles

Tirer les cartes à distance pour une personne : comment ne pas mélanger les messages

Tirer les cartes pour soi-même est une difficulté en soi car nous manquons parfois d’objectivité ou refusons de lire certains messages qui nous déplaisent. C’est pourtant un préalable avant de s’autoriser à faire des tirages pour d’autres personnes. Et c’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit de tirages de cartes à distance.

Là aussi, une difficulté ne manquera pas de s’imposer à vous : comment être sûr que les cartes s’adressent à la bonne personne? Après tout, c’est votre jeu, c’est vous qui avez l’habitude de le manipuler. Procéder à un tirage à la place de celui ou celle qui cherche une réponse, c’est prendre un risque, celui pour celui qui pratique le tirage de parasiter le jeu avec ses propres questions. Faut-il alors renoncer à tirer les cartes à distance ?

Tirer les cartes pour un tiers : formuler la question pour guider le tirage

data-ad-format="link"

Première règle à mettre en oeuvre avant même de battre votre jeu de cartomancie, aider celui ou celle qui souhaite interroger le jeu à formuler sa question. Il s’agit à la fois de clarifier la demande du consultant ou de la consultante mais également de s’extraire soi-même de la problématique.

Prenons le cas de Célia qui me dit « je cherche à revoir Romain, cela va-t-il se faire ? ». La véritable question est : « Célia va-t-elle revoir Romain ? ». Pour autant, on a encore l’impression que la demande n’émane pas tout à fait de la consultante. Ainsi, je préfère formuler la question de cette façon : « Célia souhaite savoir si elle va revoir Romain ». Tout est dans la nuance, le but étant de rester en retrait de la question pour ne pas interférer. Ce n’est pas le seul conseil pour éviter un parasitage lorsqu’on tire les cartes à distance.

À distance, la coupe d’un tirage sert à clarifier vos tirages

La coupe est une façon simple d’introduire une règle dans vos tirages pour éviter les erreurs d’interprétation. Ainsi, il est de rigueur de couper de la main gauche (celle du coeur) lorsqu’on tire les cartes, y compris pour soi. Pour ma part, j’ai arrêté un principe qui évite la confusion depuis que je pratique les tirages à distance.

Je coupe systématiquement les cartes avec la main gauche lorsque je suis amené à pratiquer un tirage distant. C’est pour moi une marque d’empathie à l’égard de celui ou celle qui consulte. Cela peut sembler contradictoire après avoir cherché à se mettre en retrait de la question. Reste qu’un lien doit néanmoins se créer entre consultant(e) et celui qui tire les cartes. Quoi de plus approprié alors que la main qui vient en prolongement du coeur ?

Vous l’avez sans doute compris, lorsque je pratique un tirage pour moi-même, je procède à l’inverse au moment de couper le jeu, c’est à dire avec la main droite. Avec ces deux règles, j’évite ainsi tout risque de confusion dans les tirages à distance.



Laisser un commentaire