Le Tarot de Marseille présentation du jeu de cartes le plus illustre

La cartomancie avec le tarot de Marseille, les différences entre Arcanes Majeures et Mineures, quelle cartes utiliser avec ce jeu pour faire des tirages faciles à interpréter ?

Le tarot de Marseille est à n’en pas douter le jeu le plus connu en matière de cartomancie. Il suffit de poser la question à un non initié pour constater qu’il le connait au moins de nom dans le pire des cas et, très souvent, qu’il sait même qu’il sert à tirer les cartes.

Pour autant, peu de gens savent qu’il s’agit d’un jeu qui compte au total 78 cartes. Même ceux qui maîtrisent le tarot de Marseille donnent l’impression de ne pas le connaitre totalement en ne s’intéressant qu’à ses 22 arcanes majeures.

Arcanes mineures du tarot de Marseille : des cartes compliquées à mémoriser

Arcanes mineures du tarot de Marseille par Pole Ka
Arcanes mineures du tarot de Marseille par Pole Ka

Les arcanes mineures du Tarot de Marseille sont classées en 4 familles, bâtons, épées, coupes et deniers. Aux cartes numérotées de 1 à 10 s’ajoutent dans chaque famille le valet, le cavalier, la reine et le roi. Ainsi, pour maitriser le sens d’une arcane mineure, il n’y a pas d’autre choix que la méthode d’apprentissage par coeur.

Sans décrier ce principe, il faut reconnaitre qu’il est difficile pour certains d’exprimer un ressenti face à une carte qui n’affiche qu’un symbole, un chiffre ou un titre. Réciter une définition connue sur le bout des doigts n’est pas non plus d’un grand secours en matière de cartomancie.

Arcanes majeures du tarot de Marseille : des cartes mises en scène

Des Arcanes Majeures du tarot de Marseille par Fournier
Des Arcanes Majeures du tarot de Marseille par Fournier

Si les arcanes majeures du tarot de Marseille ont pris le dessus quand il s’agit de tirer les cartes avec ce jeu, c’est parce qu’au delà d’un numéro, ces cartes portent un nom et une scène sujette à interprétation. Précision qui s’impose : le Mat n’a pas de numéro et l’arcane majeure n° XIII est dite « sans nom » !

Reste que la notion de scène qui véhicule une idée est bien présente dans chaque arcane majeure. Le Bateleur, l’Amoureux, la Roue de Fortune ou le Soleil nous parlent et nous guident dans l’interprétation. Même le sens physique de la carte, c’est à dire tirée à l’endroit ou à l’envers, ainsi que la direction des regards des personnages, sont sujet à interprétations. Il faudra que nous en reparlions !

avatar
1200
  S’abonner  
Notifier de